«

»

Nov 30

Comment réussir un entretien d’embauche

Les Secrets de l’attraction

12 audios pour maitriser la loi de l’attraction et obtenir tout ce que vous voulez

Comment réussir un entretien d’embauche

Il ne suffit pas de présenter un bon curriculum vitae pour réussir un entretien d’embauche.

Il m’est arrivé de travailler dans une association pour aides des personnes en rupture sociale. Parmi elles, se trouvaient des gens d’un très bon niveau professionnel ou scolaire, amis qui du fait de leur âge ou de leur timidité ne parvenaient pas à trouver un emploi.

Mon rôle dans cette association consistait à animer des ateliers de confiance en soi.

Un jour, je décidais de faire des jeux de rôle où nous devions simuler un entretien d’embauche. Je fus très surpris de voir que la majeure partie des personnes prétendant à un emploi se tenaient mal assises et fuyaient le regard de leur interlocuteur.

Que signifiait ce langage du corps ? On ressentait une sensation de défaite, de dévalorisation et presque de je-m’en-foutisme dans l’attitude corporelle même. Le fait que le regard soit fuyant, on avait l’impression qu’ils cherchaient à nous cacher quelque chose, que tout ce qu’ils disaient était faux, sans fondement. Enfin, les réponses étaient courtes et sans conviction.

Comment Réussir vos Examens et Vos Concours

Un spécialiste de la mémoire familier des émissions télévisées pour ses démonstrations de mémoire prodigieuse vous propose sa méthode pour réussir vos concours Examens.

Au deuxième tour, je demandais aux participants de changer leur posture, d’arriver, de saluer celui qui jouait le rôle de patron, d’attendre d’être invité à s’assoir et de se tenir assis sans croiser les jambes, les mains posées sur les genoux et le regard droit devant eux. Pour réussir à soutenir le regard de l’autre, je les invitais à regarder à la base du nez ou la bouche du partenaire plutôt que de regarder en bas ou ailleurs. De cette façon, celui qui se trouvait en face avait l’impression qu’on le regardait vraiment.

Après l’exercice, je demandais à ceux qui jouaient le rôle de patron de nous dire comment ils avaient ressenti cette deuxième approche par rapport à la première. Ils reconnurent, sans aucune difficulté, qu’ils se sentaient plus à l’aise et que le fait de voir quelqu’un s’assoir avec plus de stabilité leur donnait l’impression d’avoir à faire à quelqu’un de volontaire.

Enfin, nous travaillâmes ensuite tout au long de l’après-midi sur le langage. Ils devaient apprendre à parler d’eux-mêmes sans mentir, sans exagérer, mais surtout sans se dévaloriser.

Le résultat fut extraordinaire. On me demanda d’animer de nombreux stages d’entretien d’embauche, car les demandeurs d’emploi avaient gagné en confiance et acceptaient plus volontiers cet exercice dans la réalité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.