«

Sep 18

Comment utiliser son imagination créative (suite)

Comment utiliser l’imagination créative (suite)

Comment utiliser et développer votre imagination créative pour générer de la nouveauté.

Mettre en avant votre potentiel créateur

Certains des stimuli que nous avons cités dans l’article précédent sont dangereux, il est donc hors de question de les utiliser. Je les ai cités seulement parce qu’ils existent. On parvient parfois à avoir des idées « originales » sous l’emprise de l’alcool, mais cela ne nous intéresse pas…

Mais par exemple, il m’arrive de travailler avec de la musique et cela ne me gêne pas, bien au contraire. Mais dans la grande majorité des cas, l’inspiration me vient en dehors de toute activité professionnelle.

Souvent les meilleures idées arrivent alors que je me repose, que je m’allonge sur un canapé, ou en me réveillant. D’ailleurs il est reconnu que c’est autour du sommeil (juste avant ou au réveil) que notre subconscient nous est le plus accessible.

Nous avons tous besoin de petits stimulants, d’habitudes ou de « gri-gri » qui activent notre imagination et calent notre attention. Cela a un petit côté superstition mais après tout pourquoi pas ?

 

>> Cliquez ici, Si vous voulez vraiment vous démarquer et en savoir plus sur la créativité; si vous souhaitez vraiment (re)devenir innovant

 

Quand vous attendez qu’une idée géniale vous tombe dessus, il est bon d’avoir une feuille de papier devant vous. C’est mieux qu’un clavier d’ordinateur car on pense souvent plus vite qu’on ne tape et surtout le papier permet d’écrire et d’organiser les idées en plusieurs dimensions : flèches, organigrammes, cercles, ratures, tableau rapide, etc…Lorsque vous êtes vraiment à la recherche d’idée, le papier est ce qu’il y a de mieux. Ce processus est différent de la traçabilité des idées que nous verrons plus loin et qui consiste à noter des idées qui arrivent à l’improviste et surtout quand on ne s’y attend pas. Ici je parle bien de la mise en état de création voulue et planifiée, de « brainstorming ». Le but est de jeter sur le papier un maximum d’idées concernant un point donné. L’organisation de ces idées est décrite dans le chapitre suivant qui aborde l’imagination synthétique.

Essayez quelques-uns des stimuli positifs. Ce sera facile au début, mais vos idées s’assécheront bientôt… La magie est de continuer et de s’obstiner car la plupart des meilleures et des plus belles idées ne viennent qu’après quelques jours.
Il existe d’autres outils que vous êtes en mesure d’essayer comme le « mind mapping » et la pensée associative. Ce sont des techniques qui peuvent s’avérer très utiles et qui permettent d’organiser votre pensée et votre raisonnement. Vous les trouverez facilement sur internet.

Voici le principe : supposons que vous ayez besoin de thèmes et d’idées pour votre nouveau roman. Ecrivez le nom du personnage principal et entourez-le d’un cercle. Ensuite, reliez ce cercle à toutes les idées qui vous passent par la tête et qui sont plus ou moins liées à ce personnage. Entourez également ces idées par des cercles pour commencer à construire un réseau. Ces nouveaux cercles peuvent inclure des traits de caractères comme la dangerosité, le bonheur, le courage mais aussi des choses sans lien apparent comme…la lune, ou une feuille de menthe !
Ensuite il faut focaliser votre attention sur chacun de ses nouveaux cercles. La dangerosité peut être liée à un autre personnage, et vous pouvez ébaucher une histoire de trahison ou de vengeance. La lune peut vous inspirer une légende liée aux vampires ou aux loups-garous etc…

>> Cliquez ici, Si vous voulez vraiment vous démarquer et en savoir plus sur la créativité; si vous souhaitez vraiment (re)devenir innovant ou si vous voulez développer votre imagination créative

 

Et après ?
Au cours de ma recherche, j’ai accumulé un joli tas d’outils de créativité ainsi que certaines idées issues tant de mon propre cerveau et des livres que j’ai lus. J’ai divisé ces idées en différents groupes afin de construire des chapitres plus ou moins indépendants et ainsi parvenir à une trame cohérente. Le résultat final est ainsi obtenu très rapidement et je parviens maintenant à écrire des ebooks ou des rapports en très peu de temps. L’étape la plus importante reste cette sorte de « brainstorming » initial pendant laquelle je jette sur le papier toutes mes idées afin de les organiser en une structure logique et homogène.

Découvrez la suite de cet article dans cet ebook au format pdf ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.